Des aquariums pour les écoles et les hôpitaux

Aquariums dans les centres aérés et les hôpitaux du Val d’Oise

Depuis fin 2016, l’Association AVOBACS d’Argenteuil s’investit dans la mise à disposition et la surveillance d’aquariums dans les centres aérés des écoles de sa région et dans les hôpitaux.

C’est le moyen de faire connaitre les bénéfices de sa passion et de participer positivement dans la vie de la commune.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Un aquarium et son meuble le plus souvent de la marque Osaka, sélectionné pour sa fiabilité, est acheté sur le marché de l’occasion car cette marque ne se fait plus. Il est remis à neuf par l’association et mis à disposition du centre candidat.

Les membres de l’association s’occupent de sa complète installation :

  • En premier lieu, l’aquarium est mis en place dans un emplacement propice
  • L’aquarium est équipé de tout le matériel neuf technique nécessaire (filtre, chauffage, éclairage).
  • Le substrat pour les plantes et le décor sont mis en place (hardscape : racines et/ou roches).
  • L’aquarium est ensuite planté.
  • Puis l’aquarium est mis en eau, et laissé au repos environ un mois pour lui permettre de trouver son équilibre (mise en place du cycle de l’Azote)
  • Une fois cette période passée, l’aquarium est peuplé de poissons et crevettes faciles de maintien

Au fil de l’année, un membre de l’association effectue des visites de contrôles régulières ou en cas de besoin, à la demande du centre.

Les enfants ou les encadrants assurent l’entretien journalier du bac. (Nourrissage, nettoyage des vitres, un peu de jardinage, changements d’eau, …). L’association a laissé une fiche technique sur site indiquant les instructions d’entretien à suivre.

Bien entendu, l’association reste en contact avec l’école ou l’hôpital, un numéro téléphonique est à disposition afin de pouvoir demander de l’aide en cas de soucis (panne matérielle, maladie, décès de poissons…).

Quelques exemples :

Centre aéré d’une première l’école

Un bac de 120 l peuplé de vivipares.

Centre aéré d’une seconde école

Un bac de 150 l peuplé de vivipares.

Centre aéré d’une troisième école

Osaka de 260 l peuplé de vivipares.

Centre aéré d’une quatrième école

Osaka de 155 l peuplé de vivipares.

Centre aéré d’une cinquième école

Osaka de 155 l peuplé de poissons amazoniens.

 

Centre aéré d’une sixième école

Osaka de 260 l peuplé de poissons amazoniens.

Centre aéré d’une septième école

Osaka  de 155 l peuplé de vivipares.

Service psychiatrique d’un hôpital

Un bac de 150 l. fourni par l’hôpital peuplé de vivipares.

Crèche de ce même hôpital

Un bac de 120 l peuplé de vivipares.

Observations et bénéfices

Nous sommes heureux de constater que les enfants des écoles s’investissent dans le projet, nous avons d’ailleurs exposé lors de la dernière fête de l’enfance d’Argenteuil un poster qu’ils avaient confectionné expliquant toutes les tâches d’entretien dont ils avaient pris la responsabilité.

Projet éducatif

Les animaux attirent tout naturellement les enfants.

(Image par yukyung de Pixabay)

Cette démarche permet de capter l’attention des écoliers et d’attiser leur curiosité, en leur ouvrant une fenêtre sur un milieu naturel avec des observations journalières, premières approche pratique d’un milieu Naturel et donc notions de biologie.

Responsabilité et travail d’équipe

Le fait aussi d’avoir des tâches pratiques quotidiennes ou régulières à accomplir pour l’entretien de l’aquarium leur donne le sens des responsabilités.

En s’investissant dans ce projet dans le respect des animaux maintenus, puisqu’un manquement important peut avoir un effet direct sur des êtres vivants à respecter et préserver, leur donne l’occasion aussi de développer un travail collectif et des échanges au sein du groupe.

Effets bénéfiques

N’oublions pas non plus que l’aquarium est une œuvre créative, ouverture vers le sens esthétique, voire artistique.


L’accès à ce petit coin de Nature surtout en environnement urbain est un réconfort pour les écoliers ou les malades.

Rappelons l’effet apaisant et réconfortant apportés par l’observation d’un aquarium ne serait-ce que quelques minutes. Des études scientifiques comme celle publiée en 2015 par les universités de Plymouth et d’Exeter et du National Marine Aquarium démontrent l’effet bénéfique sur certains paramètres physiologiques humains tels que la pression artérielle et le rythme cardiaque.

Et ensuite ?

Enfin, nous espérons que cette expérience pourra créer des vocations,

  • d’aquariophiles tout d’abord qui rejoindront nos rangs, la communauté d’aquariophiles comprends de très nombreux membres ayant débuté très jeunes et qui n’ont jamais abandonné leur passion,
  • et pourquoi pas cette première approche des sciences de la Nature peut aussi donner envie aux enfants de creuser plus vers cette voie et de s’orienter plus tard vers des études scientifiques notamment en biologie,
  • le milieu d’un aquarium est un écosystème qui peut également donner à nos petits apprentis aquariophiles une première conscience écologique

(Photo de Akil Mazumder provenant de Pexels)

En conclusion, ce que nous retiendrons le plus dans cette expérience, c’est le plaisir que l’Association Avobacs et ses membres ont de pouvoir partager leur passion avec les plus jeunes et d’apporter un peu de réconfort à ceux qui sont dans le stress et les difficultés de l’hospitalisation.

Dédicace

Une dédicace toute particulière à Raymond, notre coordinateur projet écoles et hôpitaux sans le dévouement duquel le projet ne serait pas le succès qu’il est. L’association lui adresse un grand merci pour ses efforts et sa bonne humeur.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *